Nouvelle

Hommage à José Evangelista

Réjean Beaucage
Jeudi 24 mai 2018

C’est à un concert tout en contrastes que nous convient l’Orchestre 21 et son chef Paolo Bellomia afin de saluer le compositeur José Evangelista, sixième compositeur choisi par la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) pour recevoir les honneurs de sa Série hommage.

C’est sa Symphonie minute que l’on pourra entendre, une œuvre qui porte déjà un titre relativement antinomique, les symphonies étant habituellement des œuvres qui se développent dans la durée, mais en plus, Evangelista note dans sa partition: «L’œuvre comporte quatre mouvements contrastants: le premier, Envol, est construit à partir d’un thème très rapide qui peut suggérer le vol d’un oiseau. Suit Mélopée, qui présente une mélodie mélismatique à caractère improvisatoire montant en intensité. Combat est une musique très rythmée, entrecoupée de courts repos. Enfin, Presto chromatique est fait de lignes rapides montantes et descendantes.»

La musique du compositeur d’origine espagnole, dont l’inspiration est souvent stimulée par des recours à la tradition musicale espagnole, mais aussi par celle de Bali, sera jumelée à celle d’Alexandre Scriabine, qui n’est pas connu pour avoir été fortement inspiré par le folklore, contrairement à nombre d’autres compositeurs russes. On entendra sa Symphonie en do mineur, op. 29 (1901) et son unique Concerto pour piano (1896), dont le soliste sera Philippe Prud’homme.