Biographie

Félix-Antoine Morin

Explorant différentes formes de langages abstraits, notamment dans les arts numériques, électronique et électroacoustiques, tant sonores que visuels, Félix-Antoine Morin est un compositeur et artiste transdisciplinaire très actif sur la scène culturelle actuelle. Après des études en arts visuels à l’UQAM, il s’oriente vers la musique électroacoustique au Conservatoire de Montréal en composition, analyse de la musique électroacoustique et nouvelles technologies de création numérique.

Dans ses premières œuvres électroacoustiques, il présente un univers sonore ponctué d’images perceptives très fortes et progresse souvent d’un état méditatif à un autre dramatique. Sa collaboration avec le créateur d’instruments Jean-François Laporte, Plateforme, en est un exemple. En 2011, il reçoit une commande du quatuor Quasar et crée l’œuvre La cité des souffles avec différentes sources sonores, captées par plusieurs preneurs de sons dispersés dans la ville de Montréal, puis mixées en temps réel à l’aide d’un dispositif de transmission du son en simultané, technologie habituellement utilisée par les chaînes de radio. À partir de 2012, il fabrique une musique en temps réel à l’aide d’une lutherie mixte, constituée de plusieurs instruments joués simultanément. Souvent sans l’utilisation de boucles, de bandes pré-enregistrées ou de séquenceurs, il s’exécute à la fois sur un violoncelle, des percussions, des instruments orientaux (santûr, gamelan) et d’autres objets sonores de bruitage. L’intention étant de créer une musique progressive à caractère mystico-oriental. Il travail présentement avec divers artistes sur des projets de danse / performance / théâtre et à la composition d’un album à partir d’échantillons sonores captés en Inde du nord au début 2013. Il collabore fréquemment avec des chorégraphes (Serge Bennathan, Thierry Huard, Mélanie Verville, Estelle Clareton, Anne-Claire Cauhapé), des vidéastes (Karl Lemieux, Ben Philippi, Alexis Zeville) et avec d’autres musiciens (Jean-François Laporte, le quatuor Quasar, Alexander Wilson, Nuclear Ramjet, ttttttttttttttttttttt). En 2008, il remporte un prix du JTTP et en 2012, il reçoit le Prix Joseph-S-Stauffer du Conseil des arts du Canada pour son «talent exceptionellement prometteur». Ses œuvres ont été présentées dans plusieurs événements nationaux et internationaux et ses albums sont disponibles sur Kohlenstoff Records.

[x-13]