Communion

  • Vendredi 6 octobre 2017
    20h00
    • Régulier: 20,00$
    • Aîné: 12,00$
    • Étudiant: 12,00$
    • Membre Le Vivier: 12,00$
    • Frais de service en sus
    • Admission: 514-790-1245, 1-855-790-1245

Les grands esprits de la musique actuelle improvisée se rencontrent. Cette communion peu banale s’intéresse à la vulnérabilité dans la création.

Participants

Programme

Description

Joker, sous la direction de son chef et compositrice Joane Hétu, vous invite à la création de la pièce Langoureuseengagée. Maggie Niccols se joindra à la chorale en finale de la pièce.

Maggie Nicols nous propose une réflexion sur le concept de la vulnérabilité, réflexion qui provient de son travail auprès de diverses communautés, en particulier les adultes atteints de troubles mentaux: Au Royaume-Uni, lorsqu’une personne est catégorisée «adulte vulnérable» cela signifie qu’elle est considérée comme présentant un certain risque; il peut s’agir de comportements jugés non-habituels ou non conformes devant être modifiés ou contrôlés. Dans le champ artistique, il est de plus en plus courant de retrouver la vulnérabilité au centre du processus créatif. Par l’entremise d’une variété de plateformes, madame Nicols aimerait explorer les différents aspects de la vulnérabilité et du pouvoir.

Le GGRIL (Grand Groupe Régional d’Improvisation Libérée) travaille depuis plusieurs années avec bon nombre de compositeurs/improvisateurs, par le biais d’ateliers-performances et de commandes d’œuvres. Nicols succédera ainsi à Gus Garside (Creative Minds, Brighton) et Caroline Kraabel (London Improvisers’ Orchestra), deux autres représentants de la scène musicale britannique fortement marqués par l’exemple du pionnier John Stevens, l’un des premiers musiciens créatifs à inscrire l’acte d’improviser dans une approche communautaire inclusive favorisant une attention particulière à l’écoute profonde et aux comportements sociaux au sein du groupe.